Données générales sur allaitement maternel en France (OMS)

Les problèmes d’allaitement et leurs solutionsL’allaitement maternel est, selon l'OMS (organisation mondiale de la santé) l’un des moyens les plus efficaces de préserver la santé et d’assurer la survie de l’enfant. Cela est surtout vrai pour les pays en voie de développement, dans lesquels le suivi et les solutions alternatives à l'allaitement sont quasi-inexistants. Dans ces pays, le fait que les enfants ne soient pas toujours allaités exclusivement au sein pendant les six mois suivant la naissance entraîne plus d’un million de décès par an.

Au niveau mondial, pourtant, moins de 40% des nourrissons de moins de six mois sont allaités exclusivement au sein.

L’OMS promeut donc activement l’allaitement maternel, considéré comme la meilleure alimentation pour les nourrissons et les jeunes enfants. Cependant il faut bien garder en tête que, pour le bon développement de votre enfant, il vaut mieux donner un biberon en osmose avec son bébé plutôt que de se forcer à donner le sein.

NUK souhaite vous informer parfaitement, voici un résumé des recommandations de l’OMS concernant l’allaitement :

Importance de l'allaitement au sein :
Le lait maternel est le meilleur aliment possible pour les nouveau-nés. Ce n'est que dans la deuxième moitié du vingtième siècle qu'ont été mis au point les laits maternisés, à partir de lait de vache, plus proches du lait de femme sur le plan de la quantité des éléments nutritifs, mais encore très différents de lui sur le plan des facteurs immunitaires. Les propriétés immunologiques du lait maternel sont exceptionnelles.

Mise au sein précoce :
Il est recommandé de donner l'enfant à la mère juste après l'accouchement pour que s'établisse un contact cutané et que le bébé commence à téter dès qu'il est prêt, normalement dans la demi-heure ou l'heure qui suit la naissance. Les mères qui commencent rapidement l'allaitement ont moins de problèmes à le poursuivre. Quinze à 20 minutes de contact dans l'heure qui suit l'accouchement suffisent à apporter un bienfait. Il peut falloir 45 minutes à 2 heures avant que le bébé ne se mette à téter spontanément, mais le contact cutané peut se faire bien plus tôt. Un contact mère-enfant peu important après l'accouchement entraîne une interruption beaucoup plus fréquente de l'allaitement au bout d'1 à 3 mois.

Laisser l'enfant avec sa mère et l'allaiter à la demande :
De plus en plus de maternités mettent un point d'honneur à pratiquer le peau à peau : cette technique, imaginée à l'origine pour sauver les prématurés, consiste à poser immédiatement après l'accouchement le bébé sur la peau nue d'un parent, ce qui favorise la création de liens. En plus, laisser les bébés dans la chambre des mamans voire dans leur lit, dès la naissance, permet de prévenir les infections et accroît les chances de succès de l'allaitement au sein, surtout lorsqu'on l'accompagne de conseils pour allaiter.

Dix maternités en France ont déjà obtenu le label « Hôpital Ami des Bébés », qui consacre la qualité de l’accompagnement de la naissance et de l’allaitement ; label décerné par l’Organisation Mondiale de la Santé, l’Unicef et l'Association Internationale de Pédiatrie.

Les maternités françaises qui ont le label :

  • La maternité du CH Lons le Saunier, Jura (2000, revalidée en 2004)
  • La maternité du CH de Cognac, Charente (2003, revalidée en 2007)
  • Hôpital de Saint-Affrique, Sud Aveyron (2006)
  • La maternité de Mont de Marsan, Landes (2006)
  • La maternité du CH d’Arcachon, Gironde (2007)
  • La maternité des Bluets à Paris (2009)
  • La maternité de la clinique Adassa à Strasbourg.(2009)
  • La maternité du CH d’Ancenis (Loire Atlantique) (2010)
  • La maternité du CH de Cambrai (Nord) (2010)
  • Le Pôle Mère-Enfant du CH de Roubaix (Nord)-(2010)
  • Hôpital de Saint Nazaire (mai 2010)
Inscrivez-vous
à notre newsletter